Archives de Catégorie: Bibliographie

Bienveillance et Communication non violente

–         Enseigner avec bienveillance, Marshall B. Rosenberg, Jouvence

–         Parler pour que les enfants apprennent, Faber et Mazlish

–         Eduquer sans punir, Thomas Gordon

–         http://www.nonviolence-actualite.org/

–         http://education-nvp.org/

–         La gestion des comportements en classe, et si on regardait ça autrement ? Sylvie Dubé, Chenelière éducation

–         Contrat de respect mutuel : http://education-nvp.org/wp/wp-content/uploads/2013/01/respectFP01.pdf

–         Cahiers pédagogiques n°488, « Violences : l’école en cause ? » mars-avril 2011

–         Cahiers pédagogiques n°481, « La classe, pour apprendre et vivre ensemble », avril-mai 2010

Gestion de conflits :

–         Conflit, mettre hors jeu la violence, Chronique sociale

–         Sanctionner sans punir, Elisabeth Maheu, Chroniques sociales

–         Programme « Graines de médiateurs » : http://www.universitedepaix.org/graines-de-mediateurs-le-dvd

Coopération :

–         La pédagogie coopérative, Jim Howden et Yviane Rouiller, La Chenelière

–         Apprendre avec les pédagogies coopératives, Sylvain Connac, ESF éditeur


Pour en savoir plus sur les intelligences multiples et leur application dans l’enseignement, voici quelques ouvrages et sites importants :

– Howard Gardner Les Intelligences multiples, Retz, 1996

– Bruno Hourst, A l’école des intelligences multiples, Hachette, 2006

– Pascale Toscani, Apprendre avec les neurosciences, rien ne se joue avant 6 ans, Chronique Sociale, 2012

– David Lazear, Du simple au complexe, La Chenelière, 2007

– http://www.mieux-apprendre.com/

– http://www.apprendreaapprendre.com/reussite_scolaire/index.php

– https://sites.google.com/site/ideesash/difficulte-scolaire/intelligences-multiples

– Multibrio : [tube]http://www.youtube.com/watch?v=u8nafOsI4wg[/tube]

 

 

 

 


Christine Schuhl, diplômée d’étude appliquée en Sciences de l’éducation, éducatrice de jeunes enfants, conseillère pédagogique, inspirée par la pédagogie Montessori a défini le concept des douces violences dans des livres publiés aux éditions Chronique sociale.

1/ Vivre en crèche, remédier aux douces violences est une synthèse d’observations de ces douces violences en crèche. Il permet un travail d’analyse de pratiques pour les équipes professionnelles de crèche afin d’améliorer l’accueil des touts petits.

Pour l’auteur, les douces violences proviennent de plusieurs facteurs :

– Les conditions institutionnelles : organisation, horaires, nombre d’enfants, moyens humains et matériels, stress du personnel, espace …

– Le travail en équipe : composition de l’équipe, affinité, copinage, échanges d’états d’âme entre adultes devant les enfants, quête de reconnaissance, manque de confiance en soi …

– La démarche pédagogique : activisme (trop d’activités), enfant simple exécutant, activité répétitive, perte de créativité, décision imposée, période d’adaptation …

– Les relations entre les parents, les enfants et les professionnels : transfert d’angoisse, communication, exigences, jugements …

Se remettre en question, analyser ses pratiques en équipe apparaît comme une nécessité pour établir un projet d’accueil bienveillant pour les enfants de crèche.

2/  Repérer et éviter les douces violences dans l’anodin du quotidien ; Christine Schuhl et Denis Dugas : les douces violences à tous les âges de la vie en bande dessinée. Sa forme (la BD) paraît simpliste. En fait c’est un ouvrage accessible à tous et qui permet de changer de regard sur nos façons habituelles de communiquer à tous les âges de la vie : du bébé à l’enfant, de l’adolescent aux personnes âgées dépendantes. Des remises en questions de nos paroles, gestes et comportements envers autrui pour pacifier les relations.

Un livre pour tous ceux qui s’intéresse à la communication et à la bienveillance. En particulier les professionnels de santé, les professionnels de l’enfance, les parents, les grands-parents, les petits-enfants …


« Korczak, pour que vivent les enfants » est un livre de Philippe Merrieu, illustré par PEF.

Un livre pour enfant … Mais de quel âge ?

Je dirais de 8 à 108 ans !

Ce livre retrace toute la vie et l’oeuvre de Korczak, un médecin devenu pédagogue et écrivain. Un homme exceptionnel qui a œuvré toute sa vie pour le bien être des enfants les plus démunis en Pologne, pour faire respecter ces enfants et les impliquer dans leur propre éducation. Il crée un lieu de vie pour des enfants abandonnés, il organise « le parlement des enfants » avec un « tribunal des pairs ». Il leur apprend à dire et à écrire leur demande afin que diminue la violence. Une belle aventure qui prendra fin en 1942 dans un camp nazi …

Ce livre est riche à plus d’un titre. On y rencontre un homme extraordinaire qui prend en considération les besoins des enfants. On y lit des citation de Korczak lui-même. A la fin un dossier reprend des documents historique sur l’époque, les droits de l’enfant, l’oeuvre de Korczak …

Quelques citations :

« Quand on les prend au sérieux, même les enfants les plus terribles finissent toujours par se montrer dignes de la confiance qu’on leur accorde. »

« Les enfants ne sont pas des marionnettes qu’on pourrait manipuler. Il faut les éduquer en les prenant comme ils sont … Mais pour les faire progresser »

Ça donne envie, en tant qu’adulte, d’aller plus loin dans les recherches sur ce personnage et sa pédagogie.

Et les livres traitant de la bienveillance pour les enfants sont si rares !

Livre édité chez Rue du Monde, 17,50€


  1. Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent / Faber et Mazlish
  2. Jalousies et rivalités entre fréres et soeurs/A. Faber et E. Mazlish
  3. parents épanouis, enfants épanouis / Faber et Mazlish
  4. Parler pour que les enfants apprennent / A. Faber et E. Mazlish
  5. Parler pour que les ados écoutent / A. Faber et E. Mazlish
  6. Le quotidien avec mon enfant/ Jeannette Toulemonde
  7. Eduquer sans punitions ni récompenses / Jean-Philippe Faure
  8. Eduquer sans punir / Thomas Gordon
  9. Parents efficaces / Thomas Gordon
  10. J’ai tout essayé! / I. Filliozat
  11. Au coeur des émotions de l’enfant / I. Filliozat
  12. Il n’y a pas de parent parfait / I. Filliozat
  13. Les mots sont des fenêtres ou des murs / Marshall B. Rosenberg
  14. Conflit, mettre hors jeu la violence / NVA ed. Chronique Sociale
  15. Petit cahier d’exercices de communication non-violente / A. Van Stappen
  16. Pour une parentalité sans violence / C-S Didierjean-Jouveau
  17. Poser des limites à son enfant et le respecter / C. Dumonteil-Kremer
  18. L’adolescence autrement / C. Dumonteil-Kremer
  19. Elever son enfant autrement / C. Dumonteil-Kremer
  20. Repérer et éviter les douces violences/ Christine Schuhl
  21. La Communication NonViolenteau quotidien / Marshall B. Rosenberg
  22. Élever nos enfants avec bienveillance / Marshall B. Rosenberg
  23. Parents efficaces / Gordon, Thomas
  24. Regarde … ton enfant est compétent / Jesper Juul
  25. Cessez d’être gentil soyez vrai ! / Thomas D’Ansembourg

 


 Un livre sur les relations entre frères et soeurs, et qui plus est, préfacé par Isabelle Filliozat, je me suis dit « Chouette ! Il me le faut ! » Les livres sur ce thèmes sont rares avec la vision bienveillante des problèmes. Bien sûr il y a celui de Faber et Mazlish « Jalousies et rivalités entre frères et soeurs » ainsi que l’excellent Catherine Dumonteil-Kremer « Relations frères-soeurs : du conflit à la rencontre« .
J’allais commencer un atelier « Rivalités et Jalousies », ce nouveau livre tombait donc à point nommé …
Le premier chapitre « Pourquoi les enfants ont-ils tant de mal à s’entendre entre eux ? » présente 4 compétences sociales indispensables selon l’auteur :
– Acquérir le sentiment d’appartenance (besoin de reconnaissance)
– Poser et respecter les limites et les frontières
– Gérer les émotions
– Résoudre les problèmes sans user de la violence.
Je découvre ensuite 9 traits de tempéraments ainsi que les enjeux liés aux étapes de développement de l’enfant dans les relations de la fratrie.
L’auteur présente alors sa méthode qu’elle a baptisé STAR : Stop, Trouver des idées, Agir et Revoir. Elle a regroupé sous se terme un certain nombre de compétences parentales pour éviter ou régler les conflits et répondre aux besoins de chaque enfant. La punition n’a pas sa place, OK !
Et là ça coince ! La place de la récompense est importante pour la réussite de ce programme STAR … Dans le processus il y a souvent « récompenser le bon comportement » qui peut aller de la distribution de cartes étoiles (sorte de bons points) à se coucher 1/2 heure plus tard … La méthode m’interroge alors et me fait penser à une méthode de dressage.
A la fin du livre, dans les questions réponses, l’auteur différencie chantage et récompense. Elle écrit « Pour recevoir une récompense, il [l’enfant] doit être attentif à se tenir correctement »
Se tenir correctement, qu’est ce que ça veut dire pour un enfant ? Bien entendu on aura énoncé les règles de la famille … Mais les règles sont bien sûr transgressées pour mieux se les approprier, non ?
En conclusion, je ne recommande pas ce livre à moins d’être conscient des effets néfastes de la récompense et d’y recherche un simple complément d’informations ou d’outils sur ce sujet délicat. Les enfants ne sont pas des ânes, ils n’ont besoin ni de carotte, ni de bâtons !

Voici les livres écrits par Faber et Mazlish, ils  sont en vente à La Libellule qui bulle, café-librairie à St Renan :

– « Parler pour que les enfants écoutent, parler pour que les enfants parlent  »

Dans cet ouvrage, les auteurs présentent aux parents une méthode simple et efficace pour faire l’apprentissage des habiletés de communication qu’elles transmettent dans leur très populaire atelier Parler pour que les enfants écoutent.
Des dialogues vivants et des bandes dessinées décrivent dans ce livre, étape par étape, toute une gamme d’outils de communication ainsi que les multiples façons, pour un père ou pour une mère, de s’en servir afin d’améliorer leur relation avec leurs propres enfants.
Traduit en plus de seize langues, ce livre a reçu un accueil enthousiaste de la part des parents et des professionnels. De lecture facile, il est lui aussi à la portée de tous. 

– « Parents épanouis, enfants épanouis »

Dans ce premier ouvrage, les auteurs confient comment les principes énoncés par le psychologue Haim Ginott ont inspiré leur méthode hautement efficace de communication entre les parents et leurs enfants. Parsemé de multiples exemples concrets, on y retrouve leur témoignage ainsi que celui de nombreux autres parents. On y décrit de façon touchante et convaincante comment elles en sont venues à mieux saisir les subtilités de la relation parents enfants et à développer graduellement de meilleures « habiletés » de communication avec leurs propres enfants.
Couronné du prix Christopher parce qu’il « affirme les plus hautes valeurs de l’esprit humain », cet ouvrage permet au lecteur de transformer son propre mode de relations. Il propose des outils aisément applicables, transposables à toute relation interpersonnelle. Parents et professionnels à travers le monde ont puisé dans ce livre de profondes sources d’inspiration. De lecture facile, il est à la portée de tous et favorise l’épanouissement des parents et de leurs enfants.

–  » Parler pour que les enfants apprennent, à la maison et à l’école »

Poursuivant dans la même ligne de pensées les auteurs jettent maintenant un pont entre les parents et les éducateurs. Avec sagesse et humour, elles leur montrent comment travailler de concert en vue d’aider les enfants à résoudre les problèmes qui surviennent à la maison et en salle de classe, tout en stimulant chez eux le goût d’apprendre. Cet ouvrage fait véritablement époque. Dans un monde où la violence se répand de plus en plus, il aborde courageusement plusieurs grands défis contemporains. Par exemple, comment transmettre aux enfants des habiletés et des attitudes qui leur permettront de devenir des adultes généreux, aimants et productifs.

Ce livre est accueilli avec enthousiasme par les adultes qui recherchent des outils respectueux en vue de promouvoir l’autonomie des enfants, leur prise en charge d’une discipline personnelle et l’ouverture d’esprit face aux merveilles de l’apprentissage.

– « Parler aux ados pour qu’ils écoutent, les écouter pour qu’ils parlent »

Avec leur style franc, direct et accessible qui a fait leur renommée,elles abordent les problèmes auxquels font face les adolescents d’aujourd’hui et leurs parents.
De nombreux sujets, parfois graves (drogues, sexualité) sont présentés de façon à munir les parents d’outils leur permettant d’aider leurs enfants à naviguer de façon sécuritaire à travers les années souvent turbulentes de l’adolescence. Les suggestions et les techniques présentées sont éprouvées et à la portée de quiconque désire établir solidement la base de relations durables.
Ce livre va plaire aux adolescents autant qu’à leurs parents

Une des grandes sources de stress dans les familles, ce sont les incessantes disputes entre les enfants. Les moqueries, les provocations, les chamailleries qui n’en finissent pas, pèsent lourdement sur la vie familiale. Pour ramener à tout prix la paix, les parents tour à tour supplient, crient, menacent, punissent, prennent parti, mais rien ne semble avoir d’effet. Au bout d’un certain temps, la plupart des parents se résignent : les conflits entre frères et sueurs leur semblent le prix à payer lorsqu’on veut plusieurs enfants. Adele Faber et Elaine Mazlish refusent l’idée que rien ne peut être entrepris dans ce domaine. Fortes de leur expérience – elles ont enseigné pendant des années la communication familiale – les deux auteurs se sont rendu compte que certaines attitudes, certains comportements étaient efficaces pour atténuer la rivalité qui oppose frères et sueurs. Ce livre raconte de façon très directe les réunions au cours desquelles les parents font part de leur expérience et comment les auteurs y répondent. Des dialogues vivants, des bandes dessinées décrivent les nombreuses formes de jalousie et montrent comment favoriser la coopération plutôt que la compétition ; comment aider les enfants à exprimer sans violence les sentiments négatifs qu’ils ressentent ; comment être juste sans pour autant être obligé de traiter les enfants tous de la même façon ; comment aider l’enfant agressif et l’enfant passif ; comment faire tomber la colère des enfants qui se battent et comment les motiver pour qu’ils trouvent eux-mêmes la solution à leurs différends. Tout le long du livre, on apprend à encourager les comportements de coopération et à faire naître une attitude de bonne volonté entre frères et sœurs
Ce livre se lit comme un reportage et peut changer beaucoup dans l’atmosphère des familles