Parce que la fessée reste un moyen d’éducation encore très répandu.

Alors que la France vient de se faire condamnée par le Conseil de l’Europe parce que  le droit français « ne prévoit pas d’interdiction suffisamment claire, contraignante et précise des châtiments corporels »

Alors que 14% des français disent avoir subi dans leur enfance de la maltraitance. Etude de l’association « L’Enfant Bleu »

Il est temps de tourner cette page de cette éducation qui blesse et meurtrit pour la vie. C’est pour cela que tant de personnes assistent aux ateliers de parents, pour rompre ce cercle infernal de l’abus de pouvoir envers les enfants, entretenu depuis plusieurs générations.

Quelques conseils de lecture :

La brochure « Sans fessée comment faire »

Le site d’Alice Miller

 

Publicités