Bien sûr, il ne faut pas confondre désir et besoin mais sous les désirs, il y a souvent un besoin plus profond caché … L’idée est de ne pas refouler ses désirs, mais de les verbaliser clairement pour éviter la frustration. Les désirs ne seront pas forcément comblés mais simplement en les communiquant, on commence à ressentir un bien-être intérieur.

Alors en cette période de lettre au Père Noël ou de liste de cadeaux, je vous propose avec vos enfants de faire chacun une liste de désirs. En se posant la question, « de quoi ai-je vraiment envie ? »

– Envie de sortie
– Envie de s’affaler dans le salon
– Envie de courir
– Envie de jouer seul
– Envie de cadeaux de Noël parce que partout, on nous fait envie

Liste plus ou moins longue qui peut rester ouverte et à compléter, ou bien une liste pour la journée, à chacun de voir.

Chez nous, on a testé la liste à la journée, elle permet à chaque membre de la famille de prendre connaissance des envies des autres pour cette journée et d’adhérer à certaines (ex : jouer aux légos) ou pas. Elle ouvre le débat et la discussion sur le programme de la journée ou du weekend. Pouvoir comprendre les désirs de l’autre dans la journée ou les frustrations quand il y en a, permet d’éviter des conflits de besoins… D’éviter les enfants grognons ou les parents ronchonchons parce qu’il n’avait pas pu faire ce qu’ils avaient imaginé ou prévu (mais dans leur tête) de leur journée.

Alors allez-y ! Testez !

Publicités