Chacun, c’est pas bête

fait des étiquettes

qu’il colle à la tête

de ses voisins

Ainsi, c’est pratique

on sait, tout de suite,

qui est sympathique

ou qui ne l’ai point.

Puis on classe,

chacun à sa place

lui c’est un garçon bien

elle une fille de rien

Il y a les minettes

et les fortes têtes,

il y a les crâneurs,

et puis les râleurs,

Lui c’est un plat de nouilles

elle c’est une andouille,

toi tu n’es qu’un fou,

lui c’est un voyou

Il y a les vieilles commères

les sales caractères

et puis, les chipies

et les abrutis

Toutes ces étiquettes

que l’on se flanque à la tête,

ça fait des grands murs,

avec des barreaux,

Mais quand on rejette

ces idées toutes faîtes

on est délivrés

on est libéré

Publicités