Carte mentale émotionsLes émotions et les besoins font partie intégrantes de chaque être humain. Chacun perçoit la même palette d’émotions, tous les êtres humains ont les mêmes besoins. Mais pas au même moment ni dans une même situation.

Les émotions servent de signaux d’alerte pour l’homme et ceux depuis la nuit des temps où l’homme se faisait attaquer par des bêtes féroces … C’est une source d’information intérieure importante. Les émotions négatives naissent en général de l’expression d’un besoin qui n’est pas satisfait.

Les émotions influencent notre vie quotidienne et elles jouent un rôle capital dans les relations humaines. Beaucoup d’adultes sont coupés de leurs émotions. Ils ont appris à les nier plutôt qu’à les comprendre et les gérer. Fuir ou nier ses émotions c’est comme forcer le couvercle d’une cocotte minute, à un moment ça explose ! Ne pas savoir gérer ses émotions c’est donc être en proie au stress, à la dépression, à l’agressivité, aux colères violentes.

Gérer ses émotions ne veut pas dire les nier, les refouler, les maîtriser, les retenir … Il s’agit de reconnaître son émotion et de savoir quel message elle transmet. Puis de connaître quel comportement ou parole je peux adopter ou dire pour l’exprimer en toute bienveillance, c’est-à-dire, sans blesser l’autre.

Tout le monde a des capacités émotionnelles, appelées également intelligence émotionnelle, plus ou moins développées. On peut développer cette intelligence en l’entraînant, comme tout autre apprentissage !

Quelques astuces pour gérer ses émotions sereinement :

–         Connaître le vocabulaire des émotions.

–         Etre capable de les reconnaître et les nommer, savoir descendre dans son coeur (sentir corporellement l’émotion : rythme cardiaque, tremblement, larmes, excitation … ; en reconnaître l’intensité : légère, moyenne, forte).

–         Identifier la cause de l’émotion (il n’y a pas de relation de cause à effet entre le comportement des autres et mes émotions, je suis le seul responsable de ce que je ressens, d’ailleurs à un même événement, nous ne ressentons pas tous les mêmes émotions.) Reporter la responsabilité de mon émotion sur autrui entretient notre sentiment de colère, de frustration, de peine et de déception.

–         Reconnaître son besoin non respecté.

–         Trouver un moyen pour se calmer et pour exprimer son émotion à l’autre sans violence, c’est-à-dire sans le blesser psychologiquement ou physiquement.

Publicités